abdallah_ben_nasser_ben_khalifa_al_thani
Arrivée à Rabat du premier ministre du Qatar
mars 12, 2018
TVA morocoo
TGV: Derniers essais avant commercialisation
mars 13, 2018

Organisation de la Coupe du monde 2026

 

 

Organisation de la Coupe du monde 2026

 

La délégation marocaine fait forte impression à Amman.

Après l’opération de séduction à Bratislava, au congrès de l’UEFA, les membres du comité de candidature pour l’organisation de la Coupe du monde Maroc 2026 se sont rendus à Amman, en Jordanie, pour faire la promotion du dossier marocain auprès de l’Union des fédérations de l’Asie de l’Ouest.

La parade de la CAF pour éviter une éventuelle injustice de la task force

 

 

 

La task force (groupe de travail chargé de l’évaluation des candidatures à l’organisation de la Coupe du monde 2026) est une grande épine dans le pied du comité d’organisation de la Coupe du monde Maroc 2026, en raison du pouvoir qu’elle a d’éliminer l’un des deux candidats sans devoir se référer au Conseil de la FIFA. Il lui suffit d’attribuer une note inférieure à 2 pour qu’un dossier soit automatiquement éliminé. De sources sûres, le président de la CAF, Ahmad Ahmad, et plusieurs autres présidents d’associations membres vont réclamer le 15 mars à Bogota, à l’occasion de la tenue du Conseil de la FIFA, qu’aucune candidature ne puisse être éliminée sans en référer audit Conseil.

 

Le groupe de travail (task force) chargé de l’évaluation des candidatures à l’organisation de la Coupe du monde 2026 devra se rendre au Maroc à la mi-avril pour une mission d’inspection. Il devra ensuite déterminer d’ici juin si une candidature peut être soumise au vote du Congrès. Pour qu’une candidature soit présentée au Conseil de la FIFA pour sélection, elle doit obtenir : un score global minimum et un score minimal dans chacune des catégories suivantes : stades, installations à disposition des équipes et des arbitres et hébergement et transports. Ce groupe, composé du Suisse Marco Villiger, secrétaire adjoint de la FIFA, du Croate Zvonimir Boban, également secrétaire général adjoint de la FIFA, de l’Indien Mukul Mudgal, président de la commission de gouvernance, du Slovène Tomaz Vesel, président de la commission audit et conformité, et du Macédonien Ilcho Gjorgioski, membre de la commission des compétitions, a le pouvoir de faire barrage à l’une des deux candidatures et la priver d’arriver jusqu’au vote le 13 juin.

Ce pouvoir mis entre les mains de ce groupe inquiète le Comité de candidature Maroc 2026 parce que son évaluation pourrait être subjective. Pour recadrer cette task force, le président de la CAF, Ahmad Ahmad, et plusieurs présidents d’associations membres vont réclamer le 15 mars à Bogota, à l’occasion de la tenue du Conseil de la FIFA, qu’aucune candidature ne soit éliminée sans se référer au Conseil de la FIFA. Autrement dit, l’élimination d’un candidat devra être prononcée par la FIFA et non pas par la notation du groupe de travail chargé de l’évaluation des candidatures à l’organisation de la Coupe du monde 2026. Une façon de prévenir un quelconque coup bas. Reste à savoir si la CAF réussira dans sa mission ou si les détracteurs de la candidature marocaine la feront capoter. Cette mission est délicate, mais nécessaire pour préserver les chances de la candidature marocaine d’atteindre le vote du 13 juin.

Organisation de la Coupe du monde 2026

Maroc 2026, un grand show pour lancer la campagne de communication

Le Comité de candidature du Maroc à l’organisation de la Coupe du monde 2026 lancera une grande campagne de communication sur les réseaux sociaux dès le 15 mars. Un show à l’américaine sera organisé à l’occasion pour faire la promotion de la candidature marocaine. L’occasion pour le Comité de présenter ses ambassadeurs et de communiquer sur les détails de son dossier. Pour information, le dossier technique est composé de plus de 50.000 pages. Une centaine d’experts nationaux et internationaux ont travaillé d’arrache-pied sur ce dossier qui va surprendre tout le monde, y compris la concurrence. Le dossier marocain part déjà avec un immense avantage, à savoir la garantie gouvernementale. Chose que la candidature nord-américaine n’a pas pu obtenir jusqu’à présent. Signalons qu’un appel à contribution nommé «Imagine 2026» a été lancé récemment, pour faire participer les jeunes Marocains. Ces derniers devront soumettre une idée, qui sera sélectionnée pour faire la promotion du dossier Maroc 2026, dans une approche mobilisatrice des jeunes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

arduino maroc
création entreprise maroc
domiciliation maroc annonce légale raspberry pi maroc led au maroc tripied Blog Shopping Maroc