Les précipitations abondantes et les conditions climatiques favorables augurent d’une bonne campagne agricole

air_arabia_agadir
Air Arabia Maroc s’apprête à distribuer le premier bénéfice de son histoire
mars 14, 2018
nuages et pluies au programme de ce jeudi
nuages et pluies au programme de ce jeudi
mars 15, 2018

Les précipitations abondantes et les conditions climatiques favorables augurent d’une bonne campagne agricole

Les précipitations abondantes

La saison agricole 2017-2018 s’annonce sous les meilleurs auspices. Les précipitations généralisées et bien réparties dans le temps et l’espace ont permis de résorber le déficit hydrique enregistré en début de campagne, affichant ainsi un excédent de 4% par rapport à une année normale. En effet, au 12 mars 2018, le cumul pluviométrique moyen national a atteint 281,2 mm, alors qu’au démarrage de la période des semis, le déficit pluviométrique était de 61%.

Pour le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, ces conditions propices augurent d’une évolution favorable du secteur agricole. En effet, selon un communiqué de ce département, rendu public à l’issue d’une réunion mardi dernier à Rabat de Aziz Akhannouch avec les responsables centraux et régionaux du ministère, le secteur agricole connaît une évolution favorable suite à l’amélioration continue des conditions de la campagne agricole.

De plus, les températures favorables et les bonnes conditions climatiques du début décembre 2017 à mars 2018 ont permis une évolution positive du couvert végétal au niveau des parcours. Conséquence, l’offre fourragère a permis une baisse des prix des aliments et des prix rémunérateurs pour les éleveurs. Le communiqué ajoute par ailleurs que pour ce qui est des cultures d’automne, la majorité des superficies semées en céréales se trouve dans un bon état végétatif, précisant que les cultures de printemps sont en cours d’installation avec actuellement 111.800 hectares plantées. À noter que, selon la même source, les principales cultures d’automnes installées ou en cours d’installation sont le pois chiche, le maïs grain, le haricot et les cultures oléagineuses.

S’agissant des barrages à usage agricole, leurs réserves se sont également améliorées par rapport au démarrage de la campagne, indique le communiqué du ministère. Le ministère précise que la situation des barrages pourrait continuer de s’améliorer suite à la fonte attendue des neiges qui contribuera également à la reconstitution des nappes phréatiques. L’optimisme du ministère de l’Agriculture est conforté par les derniers chiffres du secrétariat d’État chargé de l’Eau. Selon ce département, les retenues d’eau des principaux barrages du Maroc ont atteint environ 8,86 milliards de m3 durant la période allant du 26 février au 13 mars 2018, soit un taux de remplissage supplémentaire de 17% (58,8% actuellement contre 41,3% le 26 février dernier). Selon la même source, les quantités de pluies enregistrées varient entre 200 et 300 millimètres (mm) dans les bassins de Tanger et de l’ouest de la Méditerranée, tandis que les bassins de Sebou, du Loukkos et de Souss-Massa ont enregistré entre 100 et 200 mm. Ceux d’Oum Errabiâ, Bouregreg, Tensift et Moulouya ont, de leur côté, enregistré moins de 100 mm. Ces importantes quantités de pluie, accompagnées de neige dans de nombreuses régions montagneuses, ont amélioré la situation des réserves hydriques et augmenté le taux de remplissage des barrages, précise le communiqué. Le secrétariat d’État prévoit lui aussi l’amélioration, durant les jours à venir, du niveau des réserves hydrauliques dans les barrages et des nappes phréatiques grâce aux dernières neiges et précipitations pluviométriques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − quatre =

arduino maroc
création entreprise maroc
domiciliation maroc annonce légale raspberry pi maroc led au maroc tripied Blog Shopping Maroc